L'orgue Verschneider de l'église Saint-Jean-Baptiste

Historique

En 1873, le Conseil de Fabrique commande un orgue. Le devis est daté du 21 mars 1873. Il porte l’entête imprimée « Nicolas Verschneider et Georges Krempf  facteurs d’orgue d’Eglise  à Rémering  Moselle ». Le total du devis s’élève à 16000 francs. Cette somme sera payée entièrement par les offrandes des paroissiens.

L’orgue est inauguré le jour de la Saint Jean-Baptiste 1874. Il comporte 3 claviers de 54 touches dont 42 parlantes pour le récit et un pédalier de 18 notes. Les 27 jeux sont répartis ainsi : Grand Orgue : 9 jeux, Positif : 5 jeux, Récit : 7 jeux et Pédale : 6 jeux. La console est en fenêtre. L’organiste joue le dos au chœur. Il s’agit d’une des rares réalisations d’un instrument à trois claviers des facteurs Verschneider.

En 1910, le facteur Henri Didier intervient. L’organiste jouera dorénavant face au chœur : la console est retournée. Le pédalier est étendu à 30 notes. Le nombre de jeux passe à 30.

En 1919, L’orgue est complètement démonté et remis en état. Le travail est exécuté par Bossier facteur d’orgue à Besançon et coûte 3000 francs. La soufflerie électrique est installée en 1924. En 1928, la tribune est réduite de moitié. A cette occasion l’orgue est complètement démonté, révisé et réinstallé : coût des travaux 7000 francs.

Durant la 2ème guerre mondiale, Dominique pour Le facteur Georgel fait quelques modifications de jeux.

La dernière révision remonte à 1960. Depuis, des travaux sur la voûte,  réalisés sans protéger l’instrument, avaient rempli les sommiers et les tuyaux de gravats et de poussière.

L’instrument a été pris en charge par l’Association des Amis de l’Orgue de Giromagny, sous l’impulsion d’Orgalie, durant l’été 2001. Presque tous les tuyaux parlent de nouveau. Des concerts et des animations font vivre l’orgue notamment autour des chœurs grégoriens des Amis de l’Orgue créés en 2004, par Jean-Jacques Griesser président de l’Association et président d’Orgalie depuis janvier 2015.

Cet orgue exceptionnel qui reçoit les éloges de tous les spécialistes et professionnels mais aussi des mélomanes nécessite maintenant une restauration. Des expertises et une demande de classement ont été effectuées en 2014 et 2015.

La nouvelle était attendue. L'arrêté pris par le Ministère de la culture en août 2015 et parvenu à la Mairie de Giromagny en septembre 2015 a été accueilli ave plaisir et soulagement : l'orgue en totalité,partie instrumentale et buffet, oeuvre des facteurs Nicolas Verschneider et Jean-Georges Krempf en 1874 a été classé au titre des monuments historiques.

Description :

L’orgue est en tribune, au revers du portail occidental. Le buffet néogothique en beau bois de chêne orné de sculptures et en rapport avec le style de l’Eglise n’a guère changé depuis sa construction par Verschneider. Le jeu de montre est composé de tuyaux en étain anglais, brunis et polis et les bouches sont à l’écusson. La console indépendante est tournée vers le chœur. Les tirants de registre sont répartis de part et d’autre des trois claviers

Composition

Les jeux

Grand orgue 54 notes : Montre 8’ - Clarabella 8’ - Bourdon 16’ - Gambe 8’ - Prestant 4’ - Doublette 2’ - Quinte 2’ -  2/3Plein jeu progressif -  Trompette 8’ - Clairon 4’

Positif 54 notes : Flûte harmonique 8’ - Salitional 8’ - Bourdon 8’ - Dulciana 4’ - Doublette 2’ - Nazard 2’ 2/3 - Tierce 1’ 3/5

Récit 42 notes : Bourdon 8’ - Flûte octaviante 4’ - Viole de Gambe 8’ - Voix céleste 8’ - Voix humaine 8’ - Basson- Hautbois 8’ - Trompette 8’

Pédalier 30 notes : Flûte 16’ - Contrebasse 16’ - Violoncelle 8’ - Flûte 8’ - Bombarde 16’ - Trompette 8’

Les combinaisons

Tirasse Grand Orgue - Accouplement Grand Orgue/Positif - Appel d’anches Grand Orgue - Appel d’anches  - Pédalier - Pédale d’expression Positif - Pédale d’expression Récit - Trémolo

Haut
de page